Aline, fondatrice de l’Oeil indigo

Tout le monde est à la recherche d'une vie haute en couleurs, n'est-ce pas ? Rechercher le petit plus qui donnera tout l'éclat nécessaire, et fera oublier la pluie grâce à l'arc-en-ciel radieux. Portrait d'Aline, qui, à travers l'Oeil indigo, a choisi de voir la vie en bleu (mais pas que) !

 

 

Les couleurs ont toujours joué un rôle premier et fondamental dans la vie d’Aline. Déjà enfant, c’est toute peinturlurée que la petite fille se mettait en scène et montait de toute pièce un univers costumé, le temps du sacro-saint dîner hebdomadaire en famille. Le dessin prend une place de choix dans ses jeux d’enfants.

Quelques années plus tard et après un baccalauréat en Arts appliqués, Aline ébauche ses premières années supérieures avec un BTS en communication visuelle. Mais déjà, le travail de la matière, une approche plus plastique et sensible lui manque. Elle se réoriente alors vers le design textile et démarre une alternance au sein d’une entreprise familiale spécialisée dans le linge de maison. Sa créativité peut à présent se laisser guider les yeux fermés, elle sera au chevet de tous ses choix et décisions futurs.

Aline prend la verticale et poursuit son cursus par un Master dans les hauts de France. Est-ce la chaleur si réputée des gens du Nord ou encore le froid des journées d’hiver qui lui font monter le rouge aux joues et voir la vie en rose, toujours est-il que les onze années dans cette région vont passer en un

battement de cils. La jeune femme va en effet multiplier les expériences enrichissantes dans plusieurs groupes de la grande distribution, en tant que styliste ou designer textile. Sa carrière prend un éclat supplémentaire lorsqu’elle intègre le groupe Boulanger en tant que responsable tendance couleurs matières. Après 3 ans et demi à faire tour à tour les yeux doux aux nouveaux standards puis les gros yeux aux tendances éphémères, à accompagner les chefs de produit dans le développement de leurs gammes, le sentiment de tourner en rond vient troubler et assombrir sa vision d’une vie salariée linéaire. Rien n’arrive jamais par hasard. Alors, quand une école lui fait de l’œil en lui proposant d’enseigner et partager son expérience, la jeune femme retrouve la vue d’une vie professionnelle éclatante. Elle ne perd pas de vue sa force créatrice, et décide de réaliser des motifs et créations textiles en freelance.

Un rêve longtemps comprimé sous ses paupières vient ajouter une couleur à cette palette, rendant son activité véritablement polychrome : par petites touches, un  projet-passion de papeterie, l’Œil indigo, s’esquisse. Une référence au sens le plus développé chez elle, et à sa couleur de prédilection, qui non sans une certaine coïncidence, symbolise l’imagination… Aline troque ainsi le bleu de chauffe des usines nordistes pour l’indigo de certaines fleurs de montagne. Les mois passent et la jeune femme se sent l’étoffe de proposer plus largement ses créations. Elle repère un salon de créateurs en décembre et prend un ticket pour proposer ses affiches et cahiers. L’esprit de Noël opère : sa petite production de papeterie part en un éclair.

Aline profite de son arrivée à Grenoble et, lestée de son job d’enseignante, prend de la hauteur et donne un second souffle à son projet personnel. Les coussins, sortis à l’automne 2019, viennent compléter la gamme qui s’agrandit ainsi à vue d’œil et fait une incursion dans nos intérieurs.

 

Le processus créatif est à chaque fois le même. Les moodboards viennent coloniser son esprit mais aussi les murs de son atelier. Images, couleurs, motifs, graphisme, tableaux, l’inspiration naît de tout. Sous ses yeux, son atelier se transforme en un véritable cabinet de curiosités. Des couleurs organiques, des formes graphiques et des recherches iconographiques, voilà le triptyque composant le fonds de l’Oeil indigo. Une phase de recherche pendant laquelle ses doigts virevoltent avec frénésie sur le papier et le tissu. Après des heures de travail parfois fastidieuses arrive toujours le moment suspendu où toutes les pièces s’accordent à l’unisson, et l’harmonie tant recherchée explose aux yeux.

Aline, qui a plus d’un ton dans sa poche, travaille sur une nouvelle collection aux reflets d’antan : une gamme de produits écoresponsables à partir de textile 100% upcyclé et un packaging qui l’est tout autant. Une future collection qui prendra le doux nom de Paulette, clin d’œil à sa grand-mère, prunelle de ses yeux.

 

Toujours taper dans l’œil pour atteindre le cœur, voilà ce à quoi s’attèle la créatrice de l’Oeil indigo avec brio.

Crédit photos : l'Oeil indigo.

Un grand merci à Aline pour sa gentillesse !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Découvrez tous les mois des Valseuses, ces femmes qui ont fait valser leurs peurs, ennui et vie de salariées rangées !