Noélie et Emmanuelle, fondatrices de Pampa

La passion est une plante vivace qui libère un arôme si enivrant qu’il en devient irrésistible. Une fois semée au cœur, elle étend ses racines et il n’y a dès lors plus d’échappatoire, si ce n’est de la vivre pleinement ! Portrait de deux jeunes filles en fleurs, Noélie et Emmanuelle, fondatrices de Pampa, qui ont fait de leur passion leur projet entrepreneurial !

Fille de parents enseignants, Noélie grandit loin du tumulte urbain. De son enfance dans la campagne corrézienne naitra son amour des fleurs. Des notes florales mais aussi musicales avec l’arrivée mélodieuse d’internet alors qu’elle est lycéenne. La musique devient sa seconde passion. Bonne élève et un brin tentée par l’école buissonnante pour devenir fleuriste, Noélie entre finalement à Sciences Po Lyon et double son cursus d’un master en urbanisme. Le choix de la ville n’est pas un hasard pour cette mélomane avertie : la ville des Gones devient chaque année insomniaque le temps des Nuits Sonores…. A la fleur de l’âge, Noélie s’envole pour Barcelone, Dublin, et New York. Durant ces expériences solitaires, elle se délecte du goût du danger et du sentiment d’une liberté retrouvée. De retour en France, elle intègre l’équipe We Love Art en 2010 pour organiser les trois premières éditions du Festival We Love Green. Elle fait la rencontre d’Emmanuelle les pieds sur l’herbe, sans savoir qu’elle deviendra son associée… Après quelques années à butiner sur d’autres projets (le Festival Marvellous Island notamment), Noélie retrouve Emmanuelle, alors fraîchement diplômée d’une École de Commerce. Depuis leurs présentations, les idées ont germé dans l’esprit des deux jeunes femmes. Emmanuelle a des expériences florissantes dans l’événementiel – Calvi on the Rocks – et en agence de communication. Les deux jeunes femmes réalisent qu’elles ont sous leurs pieds un magnifique terreau fertile : la passion des fleurs, une expérience solide dans l’événementiel et la soif d’entreprendre…

Des rêves plein les iris, Noélie et Emmanuelle dessinent les pétales de leur futur projet. Une idée entre alors en floraison : la livraison de bouquets à vélo !  Alors que la nature se réveille engourdie d’un long hiver, Noélie renaît en fondant Pampa.

Le duo féminin a l’enthousiasme de sa jeunesse. Les jolis mois d’avril, mai et juin sont dédiés à l’incontournable beta test. Durant l’été 2016, la formation scolaire remplace la protection solaire. Elles profitent des longues soirées d’été et des rues désertes de Paris pour découvrir le métier de fleuriste et passer le permis ! Un prêt à la banque leur permet d’acheter un petit utilitaire pour se rendre chaque mardi à Rungis. Elles se présentent la fleur au fusil à l’incubateur de jeunes pousses Numa mais la pépinière pense qu’elles ont déjà tous les outils en main pour fleurir sans tuteur.

Dans la jungle des livreurs de fleurs, Pampa se distingue par son concept : un nouveau bouquet chaque semaine, composé des plus belles fleurs fraîches,  accompagné d’un message manuscrit noué à la tige par un ruban… Une certaine idée de la romance…Leurs créations aériennes et modernes de fleurs champêtres, exotiques, ou curieuses transforment le milieu urbain grisonnant en un jardin verdoyant : anémones, pivoines, bleuets, myosotis, lilas, œillets du poète ou fleurs de paradis, tulipes perroquet ou roses du jardin, une symphonie florale en somme. Pour polliniser la capitale française, les deux amies comptent sur leurs réseaux respectifs. Très vite, la croissance organique de Pampa est irrésistible, le bouche-à-oreille se diffuse par vase communiquant et fait des merveilles. Pampa inonde Paris et sa couronne de fleurs. Sézane, Birchbox, American Vintage mais aussi Chanel et Uniqlo font appel à elles. Un avenir radieux s’offre à elles….

Un immense merci à Noélie pour sa gentillesse et son enthousiasme contagieux !

Crédit photos: Pampa.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Découvrez tous les mois des Valseuses, ces femmes qui ont fait valser leurs peurs, ennui et vie de salariées rangées !