Lauren, fondatrice de Posidonie

Un proverbe universel pourrait affirmer qu'une simple goutte devient ruisseau puis rivière avant d’affluer comme confluent et se jeter dans la mer des possibles, quand on a la passion chevillée au corps. Portrait de Lauren, responsable marketing le jour et fondatrice de Posidonie la nuit tombée.

Lauren Posidonie

La jeune Lauren naît et grandit sur les bords de la Méditerranée, à quelques brasses d’un petit port de pêcheurs. La nage vient naturellement avant la marche pour cette  toulonnaise aux doigts palmés, très tôt passionnée par les sports nautiques et la photographie. La vie est douce sur la côte, les années filent, et voilà la jeune étudiante auréolée de son diplôme d’école de commerce. Lauren débute une carrière dans le e-commerce et la logistique et jette l’ancre chez une start-up de la tech spécialisée en publicité digitale. Le temps défile à vive allure à faire vivre les lois du marketing, mais Lauren n’en oublie pas de cultiver en sous-marin l’ouverture d’esprit, la curiosité et la quête de nouveaux apprentissages. Des petits galets bien installés dans son esprit pour faire bloc contre tout engourdissement intellectuel.

La jeune femme écrit en 2018 le premier chapitre de son histoire entrepreneuriale en co-fondant Iodée, une marque de maillots de bain. Celle-ci vogue dès ses débuts vers un certain succès sur la plateforme de crowdfunding Ulule et sur les réseaux sociaux. Au fur et à mesure que Iodée se met à flots, la jeune femme gagne en confiance et le regard de ses proches change en œillades remplies de fierté et d’admiration. Iodée est sa première bouteille d’oxygène, mais l’air se faisant plus rare, l’aventure prend fin en 2019. Iodée aura été une première étape, un « passage à l’âge adulte » comme aime se le rappeler la jeune femme.

Loin de prendre le large et de gagner les rivages d’une vie entièrement sous le sceau du salariat, Lauren retourne avec envie dans les filets de l’entrepreneuriat. Elle incruste une nouvelle fois son projet dans l’univers du maillot de bain. « Plus qu’un produit, il est le compagnon des beaux jours, des après-midis merveilleux passés au bord de l’eau scintillante jusqu’au coucher du soleil ». L’achat d’un maillot de bain sonne le début des festivités, les prémices d’un bonheur certain passé sous la chaleur étouffante d’un été paradisiaque. Forte de sa première expérience, Lauren a une vision au long cours. Son nouveau phare est la protection des océans et l’éco-responsabilité, plus que tout autre chose. Elle souhaite ainsi développer des maillots hauts de gamme éco-responsables, produits localement, confortables et élégants.

Elle commence alors à chercher les matières durables, et se plonge dans les profondeurs d’encyclopédies sur la vie marine. Elle arrime solidement ses convictions avec la vision éclairée d’amis travaillant autour de la protection de l’environnement. Lauren commence ensuite à dessiner ses maillots et se rapproche de fournisseurs. Elle dépose sa nouvelle société. Le nom de sa nouvelle odyssée est tout trouvé : Posidonie. Derrière la consonance lyrique de ce mot chantant se cache non pas un monde chimérique mais bien enchanteur : la posidonie est une plante à fleurs formant une Amazonie sous-marine bordant les côtes méditerranéennes, refuge de nombreuses espèces.

Les mois suivants sont dédiés à la conception des prototypes, avec sa modéliste, confectionnés à partir de filets de pêche. Lauren souhaite tester elle-même chaque maillot dans plusieurs conditions : la nage en piscine, en mer, sur paddle et planche de surf. Ses amies sont également ses cobayes de mer, pour un résultat est à la hauteur de ses ambitions. Ses maillots enveloppent le corps des femmes d’une seconde peau, adaptée à leur mode de vie aquatique, tout à tour nymphes des eaux, sirènes se prélassant divinement sur l’atlas et naïades des sports de glisse.

Posidonie est arrivée dans sa vie telle une déferlante. La jeune femme poursuit consciencieusement son travail de responsable marketing, tout en se consacrant  l’aube et à l’aurore de ses jours à ses maillots de bain. Les weekends sont également placés sous la houle de Posidonie, mais qu’importe quand on fait route vers sa passion.

A l’embouchure ? L’immense satisfaction de concrétiser ses rêves.

Posidonie
Posidonie
Posidonie

Crédit photos Posidonie.

Un grand merci à Lauren pour sa gentillesse !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Découvrez tous les mois des Valseuses, ces femmes qui ont fait valser leurs peurs, ennui et vie de salariées rangées !