Cindy, fondatrice de Curcumabox

S’il est du langage commun d’évoquer l’entrepreneuriat comme un parcours du combattant, il est en définitive un peu galvaudé, au regard de certaines épreuves de la vie, qui elles, en sont de véritables. Alors, quand certains cumulent les deux, on ne peut qu’être admiratif de la force homérique de ces hommes et femmes. Portrait d’une combattante, Cindy, fondatrice de Curcumabox.

En 2012, Cindy est alors une jeune femme à qui tout semble sourire : un travail passionnant (modéliste pour la marque iconique Ba&sh) et la vie devant elle avec l’impression euphorisante que tout est possible. Mais le ciel va subitement s’assombrir une certaine journée d’automne 2013. Un malheureux présage au vu de ces deux derniers chiffres qui forment un nombre ombrageux pour les plus superstitieux. Après un énième examen médical, Cindy apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. La détresse est vertigineuse pour cette jeune femme devenue maman un an plus tôt. Les peurs ont remplacé ses rêves et son optimisme. Abattue, Cindy perd plus de 10 kilos les dix jours qui suivent cette lugubre nouvelle. La jeune femme va pourtant puiser dans les réserves reculées d’un courage insoupçonné pour oser se battre et croire en une possible guérison. La volonté de vivre, en dépit des douleurs et des doutes, ne la quittera plus. Très entourée, elle commence alors la chimiothérapie et consulte, sur les conseils d’une amie, une naturopathe et un médecin homéopathe. Ces derniers lui délivrent un véritable plan d’attaque alimentaire pour asphyxier le crabe. Un croquis à croquer qu’elle enrichi d’une lecture, le livre Anti-cancer de David Servan-Schreiber. Des mots plus puissants que ses maux à elle. Entre deux traitements, Cindy entame jeûnes et continue de pratiquer la course à pieds. Une façon de détourner son corps du véritable mal intérieur qui le ronge…

En deux séances de chimiothérapie, la tumeur a presque complètement disparu. Un miracle pour les médecins, un déclic pour la jeune femme. En convalescence et désormais convaincue que son cancer était un cri d’alarme envoyé par son corps, Cindy opère un grand nettoyage de printemps dans ses habitudes alimentaires : les produits raffinés et transformés sont désormais relégués au rang d’indésirables, au profit de céréales complètes, d’oléagineux, d’épices et de farines vivantes.

 

Devenue l’apôtre du bien-manger et consciente que son histoire personnelle reflète un mal collectif profond, Cindy créé en septembre 2015 CurcumaBox. Une boite virtuelle pour des lettres ouvertes noircies de bons conseils. Désormais au service de son corps et des autres, la trentenaire lance sa première box. Une initiation à un mode de vie plus sain, une invitation à repenser ses habitudes et offrir à son corps un carburant bienfaisant. Cette petite boite tendresse contient de nombreuses recettes, mais surtout son désormais très célèbre curcunola, recette originale de granola au curcuma. Alors que son corps lésé a décidé d’épicer quelque peu sa vie avec cette lourde épreuve, quoi de mieux pour lui répondre que de tirer le nom de sa renaissance d’une épice ô combien bénéfique ? Une façon de saupoudrer sa vie de quelques grains jaune pour lui redonner l’éclat prodigieux d’un coucher de soleil…

Doucement, le projet de Cindy s’agrandit : un livre de recettes et un totebag complètent la collection initiale et bientôt d’autres variantes de son curcunola en septembre.

 

« Suite à la maladie, deux options s’offraient à moi. Continuer à vivre aveuglément ma vie et ignorer l’alerte comme je l’ai toujours fait ou ouvrir les yeux, sortir de ma torpeur et me prendre en main. J’ai choisi la deuxième option. Pour mon plus grand bien. »

Crédit photos: Curcumabox



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *