Charlotte Husson, fondatrice de Mister k fighting kit

Il est des combats dont on en ressort grandi. On y laisse quelques plumes bien sûr, à commencer par son insouciance, son innocence, mais une certaine force se décuple assurément. La certitude de pouvoir gravir des montagnes et se dire que finalement la vie, n’est pas si laide... Portrait de Charlotte Husson, fondatrice de Mister K Fighting kit.

Styliste de mode au talent fou, Charlotte travaille avec de jeunes créateurs parisiens très prometteurs, à l'image d'Heimstone et de Luz. Sous ses doigts acrobates, des pièces iconiques sortent du papier et partent habiller les parisiennes au goût pointu. Alors qu'elle vient de quitter son travail pour rejoindre à temps plein l’aventure Sézane, la jeune femme apprend que ses maux de ventre récurrents sont bien plus qu’une douleur anodine. Les médecins lui diagnostiquent un cancer des ovaires à un stade très avancé, à seulement 27 ans. L'avenir radieux qui lui était promis s'assombrit brusquement. L’ouragan s’annonce destructeur. La jeune femme le sait, elle doit dorénavant avancer face aux vents contraires. Morgane Sezalory, fondatrice de Sézane sera la 1ère bonne étoile de Charlotte : la femme d’affaires est surtout une femme de cœur : elle dégage le ciel de Charlotte d'un nuage menaçant en lui gardant au chaud dans son cœur une place pour l’après

La morsure du diagnostic passée, la jeune femme peut désormais se consacrer au mal qui la ronge : 36 séances de chimiothérapie et 6 opérations lourdes finiront par briser les pinces de ce crabe sournois. Médecins, chirurgiens, famille et amis composent la constellation d’étoiles dans laquelle Charlotte puisera la force de se battre. La rémission est au bout du tunnel. Durant son ultime chimio, elle retrouve le chemin du travail. Mais reprendre le cours d'une vie normale quand on vient de vivre une histoire vertigineusement peu banale à seulement 27 printemps est une chose peu aisée. Le crabe a laissé des empreintes irréversibles. Fragilisée par les traitements, Charlotte prend de plein fouet le contrecoup de la maladie. 

Commence alors une seconde thérapie, par l'écriture cette fois-ci. Charlotte ouvre un blog, raconte son histoire, son combat, ses peines et ses joies mais également ses conseils beautés pour rester femme quand tous les attributs féminins vous abandonnent. Elle donne également la parole a d'autres combattantes pour briser le tabou du cancer, le Mister K. La communauté des combattantes et survivantes grandit. Charlotte prend alors conscience de son absolue incapacité à reprendre sa vie d’avant. Le crabe lui a montré la force, le courage et l’abnégation insoupçonnés qui regorgeaient en elle. Des qualités indispensables pour se battre… mais aussi entreprendre. Si l’écriture anesthésie sa douleur, elle ravive chez elle une réalité furieuse, l’absence de cosmétique pour soulager les femmes malades.

Charlotte se lance à corps perdu dans la création de boîtes composées de produits de beauté adaptés aux combattants de cancer. Quatre boîtes (trois pour femmes, une pour hommes) pour aider à se réapproprier un corps douloureusement estropié. Elle regroupe les produits qui l’ont aidée à maintenir la tête hors de l'eau face à la montée des maux. Perte des cheveux, chute des ongles, etc. autant d’effets secondaires désastreux sur le moral et qui peuvent être atténués par la cosmétique. Avec ses boîtes tendresse, Charlotte souhaite apporter de l'utile et du beau, des couleurs dans un monde hospitalier désespérément monochrome. Elle noue des partenariats avec des marques engagées et préfère les dons bienveillants d'un financement participatif aux taux indécemment prohibitifs des banques accordés aux survivants. En 45 jours, Charlotte récolte 40 000 euros. Les box sont lancées, l’histoire peut véritablement commencer… 

Forte de ce premier succès et avec l'espoir fou qui l’anime depuis plusieurs mois, Charlotte travaille sur une ligne de sweats : un pull doudou en coton avec son mantra brodé qui l'accompagne depuis les débuts du tourbillon : Never give up (« n’abandonne jamais »). Un hymne à la résilience. D’autres devises suivront, « Together stronger » (plus fort ensemble), « Happiness Therapy » (thérapie du bonheur) ou encore « forever young » (jeunes pour toujours) mais aussi des bracelets, des t-shirts, des cabas, tous brodés ou gravés de messages engagés. Pour ne pas oublier et ne pas se résigner.

Pour chaque sweat acheté, la jeune femme reverse 5€ à la recherche contre le Cancer à Gustave Roussy. Plus de 8200€ ont d’ores et déjà été récoltés… La preuve que d’un petit ruisseau de larmes peut naître un fleuve d’espoir.

Crédit photos: Mariposa Photograph



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *