Charline, Fondatrice d’April Eleven

La passion est parfois une affaire de famille. Des souvenirs d’enfance logés dans un coin de la tête qui envahissent peu à peu le cœur si bien qu’une transmission dans les règles de l’art en devient irrésistible… C’est l’histoire de Charline, fondatrice d’April Eleven, une jolie marque d’objets en bois pour les enfants.

Fille d’ébéniste et d’antiquaire, Charline nourrit une passion dévorante pour la décoration, les meubles, et le vintage. A l’heure des premiers choix cornéliens, elle embrasse une formation de styliste en entrant à ESMOD. Étudiante bordelaise puis parisienne, Charline se spécialise naturellement dans la mode enfant. A l’heure des stages, elle retourne dans son sud-ouest chéri avant d’être embauchée par la marque des surfeurs du dimanche, Kanabeach. Pendant cinq années, Charline imagine les vêtements qui mettront un peu de sel dans la vie des femmes et bambins.  

Mais une petite écharde va venir mettre à mal ce manège qui tournait si bien. En proie à des difficultés économiques, l’entreprise doit se résigner sans langue de bois au licenciement économique. Écorchée mais pas abattue,Charline opère alors un retour aux sources. Enfant déjà, elle aimait plus que tout vagabonder dans l’atelier de son père, alors ébéniste. En retrouvant le berceau de son enfance, ses doigts engourdis par cette inactivité imposée frétillent à nouveau. Sans le savoir encore, l’ébène devient son jardin d’Éden. Lors d’une énième déambulation dans cette loge à renifler la poussière, Charline commence à découper du bois. Ce premier contact est apaisant, libérateur. Doucement, Charline commence à l’apprivoiser sous le regard bienveillant de son père devenu précepteur. A la lisière de ses rêves, une comptine tourne en boucle dans sa tête : créer sa marque, devenir pleinement indépendante pour être la marionnette de personne. Ce projet prend pour nom de baptême April Eleven, en référence à son acte de naissance un matin d’avril…Ses premières créations en main, Charline fait un salon à Bordeaux à la veille de Noël et la magie opère. Ses objets se retrouvent sous le sapin de nombreux enfants terribles.

Au fil du temps, elle découpe, colle, raccorde, peint etc. Charline se perfectionne et devient la belle au bois chantant. Sous ses doigts nait une ligne minimaliste, sans artifice, créée à partir des bois éternels de forêts écogérées. Une gamme à l’image de cette femme qui chérit la nature, les grands espaces, la douceur de vivre scandinave, la simplicité, et les choses utiles. Charline se rend début 2015 au salon Playtime, le repaire des professionnels en mal de nouveaux créateurs et séduit au-delà des frontières. L’Asie est sous le charme de ses objets scandinaves faits en France.

Aujourd’hui, April Eleven a bien grandi. La jeune maison a pris racine sur le net et dans la rue, grâce à une cinquantaine de revendeurs en Europe et en Asie. Miroir escargot ou esquimau, anneau de dentition hérisson, boite à musique licorne etc. c’est toute l’arche de Noé qui trouve refuge dans les chambres poétiques des enfants. Des petits princes qui n’ont pas fini de lui demander de lui dessiner de nouvelles formes animales…

Un immense merci à Charline pour m'avoir contactée !

Crédit photos: April Eleven



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *